SkandiLit

Scandinavian Literature in Translation || Littérature scandinave en traduction

Gunnar Staalesen : 1950. Le zénith

leave a comment »

Le roman de Bergen 2 : 1950. Le zénith
Gunnar Staalesen
Gaïa Éditions
ISBN 978-2-84720-092-8 (tome 1)
ISBN 978-2-84720-093-5 (tome 2)
29 août 2007
36,95 $ x 2 au Canada

97828472009289782847200935

Pendant les années 1930, les Berguénois s’ouvrent aux nouvelles idéologies politiques. Le dramaturge Hjalmar Brandt séjourne une année dans l’Union soviétique de Staline. Wilhelm Helgesen, entraîné par son épouse Sigrid, assiste aux Jeux olympiques de Berlin en 1936. Les deux époux sont fascinés par l’avènement du nazisme en Allemagne. Le retour à Bergen verra la confrontation des idéaux, communistes et nazis.

À l’orée des années 1940, l’Europe s’assombrit sous le chaos de la Seconde Guerre mondiale. Déclarée neutre, la Norvège est pourtant occupée dès le 9 avril 1940. À Bergen comme ailleurs, c’est le temps du ralliement des uns à l’occupant, mais aussi l’entrée dans la résistance civile pour certains, ou l’exil pour d’autres.

Gunnar Staalesen dépeint un pan méconnu de l’histoire norvégienne, à l’heure de l’occupation par les forces allemandes, des exécutions et des déportations. L’auteur éclaire en particulier la réalité de la condition des Juifs norvégiens au travers du destin de la famille Liebermann. La première partie de 1950 Le Zénith, véritable axe central de la saga Le roman de Bergen, entraîne ses personnages dans le tournant tragique de l’Histoire du XXe siècle, qui fera que désormais rien ne sera plus jamais comme avant.


Le 17 mai 1945, à Bergen, une foule en liesse célèbre la libération, et le retour au pays des survivants et des exilés. Pour la population, le temps est maintenant venu de juger les collaborateurs de l’occupant nazi. Du côté du parti communiste norvégien, l’heure est aussi aux critiques et aux remaniements profonds.

De nouveaux quartiers émergent de toutes parts. Des théâtres et des cinémas flambant neuf accueillent les dernières productions venues des États-Unis : les westerns et le rock’n’roll sauvage qui exalte la jeunesse berguénoise.

Dans le tome 2 de 1950 Le Zénith, les petits-enfants de la génération de 1900 prennent à bras le corps leur destinée. Il leur faut tourner les sombres pages de la guerre pour tracer leur propre chemin dans le tourbillon des années 50 et 60.

Quant à leurs parents à l’apogée de leur vie, que regrettent-ils de leur jeunesse passée et de leurs récents engagements ? Certains auront brûlé les ailes de leurs propres désirs, et vivront d’insondables exils intérieurs.

Dans ce 4e volume du Roman de Bergen, Gunnar Staalesen continue patiemment de tisser une kyrielle de fils entre ses personnages. Et de ces multiples histoires singulières, l’auteur compose un tableau foisonnant de l’Histoire norvégienne des années 50 et 60.

Written by Thomas

2008-12-28 at 16:52

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: