SkandiLit

Scandinavian Literature in Translation || Littérature scandinave en traduction

Per Olov Enquist : Une autre vie

with one comment

Une autre vie
Per Olov Enquist
Actes Sud
ISBN 978-2-7427-8792-0
Parution canadienne mars 2010

Traduit du suédois par Lena Grumbach et Catherine Marcus

Parlant de lui à la troisième personne Per Olov Enquist entreprend dans Une autre vie son autobiographie.

Il est fascinant, ce parcours qui mena un garçon du Nord de la Suède, tôt orphelin de père, élevé par une mère institutrice très rigoriste jusqu’aux grandes villes fondamentales de l’histoire de la seconde moitié du XXe siècle : Berlin, New York, Los Angeles, Paris.

L’enfant qui imaginait que les fils téléphoniques chantent par les nuits glaciales d’hiver vit-il encore dans le journaliste sportif qui couvre les tragiques Jeux olympiques de Munich ? Le jeune étudiant plein de fougue qui côtoya Lars Gustafsson et Göran Tunström, eux aussi dans leurs vingt ans, subsiste-t-il dans l’homme brisé qui ne sait plus écrire une seule ligne ? La jeune fille que l’enfant chérissait en secret perdure-t-elle comme un leitmotiv tandis que la vie défait un mariage avant de former un nouveau couple, lui aussi fragile ?

Avec humour, chaleur et intelligence, Per Olov Enquist reprend chronologiquement sa vie dont certains moments sont étonnants – il fut sauteur en hauteur – ou tragiques – la chute dans l’alcoolisme -, mais il replace aussi son oeuvre littéraire dans le contexte. Ainsi le voyage-enquête dans les pays baltes, à l’origine de l’écriture de L’Extradition des Baltes ; le séjour en Californie dans les « grandes années » de la lutte pour les droits civiques, retranscrit dans les Récits du temps des révoltes ajournées, ou les espoirs déçus de célébrité théâtrale à Broadway.

C’est à une réflexion que Per Olov Enquist nous amène, sur notre propre vie, notre époque, les liens entre elles, la question de notre honnêteté intellectuelle, celle de savoir si nous avons été objets ballottés par l’histoire ou vrais maîtres de nos existences.

Written by Thomas

2010-02-07 at 14:37

One Response

Subscribe to comments with RSS.

  1. je ne sais pas si la traduction d'”une autre vie” est aussi réussie que celle du “mec de la tombe d’à côté” mais en tout cas vraiment bravo pour cette dernière !

    sabine forget

    2010-06-09 at 14:06


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: