SkandiLit

Scandinavian Literature in Translation || Littérature scandinave en traduction

Archive for the ‘klassisk’ Category

Frans Gunnar Bengtsson: The Long Ships

leave a comment »

The Long Ships
Frans Gunnar Bengtsson
New York Review of Books
ISBN 978-1-59017-346-6
Canadian publication May 2010

Translated from the Swedish by Michael Meyer

En français : Orm le rouge
volume 1 : Sur les mers de la route de l’Ouest
volume 2 : Au pays et sur la route de l’Est

Frans Gunnar Bengtsson’s The Long Ships resurrects the fantastic world of the tenth century ad when the Vikings roamed and rampaged from the northern fastnesses of Scandinavia through the Straits of Gibraltar to Byzantium in all its fabled splendor. Bengtsson’s hero, Red Orm, is a boy when he is abducted from his Swedish home by the Vikings and made to take his place at the oars of the dragon-prowed ships. He then has the misfortune to be captured by the Moors in Spain, where he is initiated into the pleasures of the senses. Escaping from captivity, Orm goes to Ireland, plays an ever more important part in the intrigues of the various Scandinavian kings and clans and dependencies, helps defeat the army of the king of England, and returns home an off-the-cuff Christian convert and a very rich man. Packed with pitched battles and blood feuds, founded in history and told with high good humor, Bengtsson’s book is a fantastic adventure that features one of the most unexpectedly winning heroes in modern fiction.

Written by Thomas

2010-02-07 at 16:44

Hans Christian Andersen : Voyages

with one comment

Voyages
Hans Christian Andersen
Riveneuve
ISBN 978-2-36013-003-0
Parution février 2010 (voir DPLU pour disponibilité canadienne)
Présentation : Michel Forget
Préface de Régis Boyer

Tout le monde connaît Hans Christian Andersen (1805-1875) et garde en mémoire quelques-uns de ses contes les plus célèbres, mais peu de gens se souviennent que le conteur danois a aussi été un grand écrivain qui s’est illustré dans tous les genres (roman, poésie, théâtre), ni qu’il a été l’un des plus grands voyageurs de son temps.

Andersen a effectué une trentaine de voyages qui lui ont permis de visiter vingt-cinq pays, de la Norvège au Portugal, de L’Europe centrale au Maroc et à Malte, et qui ont nourri son œuvre d’écrivain. Quelques-uns ont fourni la matière d’un récit entier et quatre d’entre eux – traduits en français pour la première fois – sont réunis dans le présent volume. Leur rédaction s’étend de 1831 (Ombres chinoises) à 1866 (Une visite au Portugal) et jalonne donc toute sa vie d’écrivain. Entre les deux, Skagen (1859) raconte sa découverte d’une région alors mal connue de son propre pays, tandis que la Visite chez Charles Dickens (1860) rend compte de l’amitié qui unissait ces deux grands écrivains.

Ces récits constituent d’abord des témoignages irremplaçables sur la vie quotidienne dans l’Europe du XIXème siècle car Andersen s’intéresse à tout, à la vie des cours princières comme à celle des petites gens, aux paysages comme au théâtre ou à la littérature des pays qu’il traverse. Ils permettent aussi de mieux comprendre sa personnalité ainsi que les sources de son imaginaire. On y retrouve l’humour, la vivacité du trait, les qualités d’observation qui ont fait le succès de ses contes en même temps que les grandes interrogations qui n’ont cessé de l’habiter sur le sens de la vie, de l’amour, du progrès ou de la destination de l’homme.

Written by Thomas

2010-01-11 at 16:05

Cora Sandel: Alberta Alone

leave a comment »

New Edition:

Alberta Alone
Cora Sandel
Peter Owen
ISBN 978-0-7206-1314-8
June 2009
£9.99 RRP*

* Canadian retail price via Scholarly Book Services unavailable at this time.

The work of one of Norway’s most distinguished twentieth-century novelists, Alberta Alone forms the last part of the Alberta trilogy, which traces the emotional development of a lethargic and unhappy girl into a self-sufficient woman. The previous volumes of this trilogy have been widely acclaimed as being among the masterpieces of contemporary literature.

In this third part, which stands as a novel on its own, Alberta, now mistress to Sivert, a Norwegian artist, is living in Paris with their small son. While Sivert is involved in a liaison with a Swedish painter, Alberta falls in love with Pierre, a writer who has just returned from the First World War. After a period of conflict Sivert and Alberta return to Norway, and there Alberta’s self-realisation becomes complete. With subtlety and insight, Cora Sandel depicts the gradual corrosion of a relationship, against the background of the aftermath of the Great War.

Written by Thomas

2009-12-18 at 00:02

Henrik Ibsen: Peer Gynt

leave a comment »

Peer Gynt
Henrik Ibsen
Oxford University Press
ISBN 978-0-19-955553-6
June 2009
$11.95 in Canada

Peer Gynt was Ibsen’s last work to use poetry as a medium of dramatic expression, and the poetry is brilliantly appropriate to the imaginative swings between Scandinavian oral folk traditions, the Morrocan coast, the Sahara Desert, and the absurdist images of the Cairo madhouse. This translation is taken from the acclaimed Oxford Ibsen.

Written by Thomas

2009-12-17 at 23:56

Hans Christian Andersen: Fairy Tales (A Selection)

leave a comment »

Reissue:

Fairy Tales
A Selection
Hans Christian Andersen
Oxford University Press
ISBN 978-0-19-955585-7
June 2009
$12.95 in Canada

Introduced by Naomi Lewis, Translated by L. W. Kingsland, Illustrated by Vilhelm Pedersen and Lorenz Frohlich

Includes: The Tinder-Box; The Princess and the Pea; Thumbelina; The Little Mermaid; The Emperor’s New Clothes; The Steadfast Soldier; The Ugly Duckling; The Snow Queen; The Little Match-Girl

See also: Tiina Nunnally’s translation of thirty Andersen fairy tales in a gorgeous Deluxe Classics edition from Penguin USA.

Written by Thomas

2009-12-17 at 23:48

Tarjei Vesaas: The Ice Palace

leave a comment »

New Edition:

The Ice Palace
Tarjei Vesaas
Peter Owen
ISBN 978-0-7206-1329-2
May 2009
£9.99 RRP*

* Canadian retail price via Scholarly Book Services unavailable at this time.

A new edition of what is commonly seen as the legendary Norwegian writer’s masterpiece. Siss and Unn are new friends – so new that they have spent only one whole evening in each other’s company. But so profound is that evening that when Unn inexplicably disappears Siss’s world is shattered. Siss’s struggle with her fidelity to the memory of her friend and Unn’s fatal exploration of the strange, terrifyingly beautiful frozen waterfall that is the Ice Palace are described in prose of a lyrical economy that ranks among the most memorable achievements of modern literature.

Tarjei Vesaas is regarded as one of the finest writers ever to have come out of Scandinavia – he is notable for having been nominated for the Nobel Prize three times and has been considered one of the greatest prose stylists never to have won. Nevertheless, his reputation is secure and growing all the time. Peter Owen has long considered The Ice Palace to be the greatest work ever to have come from his publishing house, which boasts seven Nobel Prize winners on its list.

Written by Thomas

2009-12-17 at 23:36

Knut Hamsun : Victoria

leave a comment »

Nouvelle édition :

Victoria
Knut Hamsun
Gaïa Éditions
ISBN 978-2-84720-159-8
15 mars 2010
24,50 $ au Canada

Titre original : Victoria. En kjærlighedshistorie (1898)
In English: Victoria

Elle est la fille du châtelain ; il est le fils du meunier. Ils s’aiment et se déchirent à la fois car tout les sépare, la tradition familiale, les classes sociales, une société fondée sur l’argent. Une histoire cruelle et magnifique traversée de rêveries exaltantes. En 1898, Knut Hamsun, parti en voyage de noces, écrit Victoria et livre un splendide portrait d’amants romantiques dévorés par le malheur d’aimer.

Written by Thomas

2009-12-14 at 21:40

Henrik Ibsen : Rosmersholm

leave a comment »

Rosmersholm : drame en quatre actes
Henrik Ibsen
Actes Sud, « Papiers »
ISBN 978-2-7427-8740-1
19 janvier 2010
22,95 $ au Canada

Rosmer, veuf depuis un an, a cessé ses fonctions de pasteur et s’est retiré dans le domaine familial : Rosmersholm. Rebekka, l’amie fidèle de son épouse disparue, vit toujours sous son toit, sans statut précis. Eprise d’idées progressistes, elle cherche à redonner confiance à Rosmer afin qu’il sorte de ce cadre conservateur. En quête d’affirmation de soi, il aspire à une vie nouvelle, mais ce lieu mortifère et des révélations sur le suicide de sa femme vont vite peser sur cette illusion.

Written by Thomas

2009-12-14 at 00:06

Henrik Ibsen : Une maison de poupée

leave a comment »

Nouvelle édition :

Une maison de poupée
Henrik Ibsen
Actes Sud, « Papiers »
ISBN 978-2-7427-8739-5
19 janvier 2010
24,50 $ au Canada

« Je ne peux plus me contenter de ce que les gens disent ni de ce qu’il y a dans les livres. Je dois penser par moi-même et tâcher d’y voir clair », dit Nora, avant de prendre la porte. Celle qui semblait avoir tout misé sur le compromis tourne le dos à la mascarade de sa vie conjugale. Pour mieux renaître à elle-même, peut-être. Cette porte qui claque à la fin du drame fit scandale à l’époque et continue, aujourd’hui encore, de résonner à nos consciences.

Cette nouvelle traduction, au plus près de l’original, tente de ressaisir ce que fut l’apport rythmique d’Ibsen au théâtre : une écriture laconique, économe et précise, agencée comme un théorème.

Written by Thomas

2009-12-14 at 00:00

Karl Jónsson : Saga de Sverrir

leave a comment »

Saga de Sverrir
Karl Jónsson
Belles Lettres, « Classiques du Nord »
ISBN 978-2-251-07114-5
11 janvier 2010
49,95 $ au Canada

La Saga de Sverrir appartient au genre de la saga royale, c’est-à-dire au grand groupe de biographies de souverains norvégiens ou danois dont les Islandais se firent une spécialité au Moyen Âge. La Saga de Sverrir est à bien des égards une des plus remarquables. Elle est longue et riche, et l’auteur est très proche des événements décrits, ce qui lui permet d’en faire un récit exceptionnellement détaillé. Il a eu accès à de nombreux témoins directs des faits, le plus important étant le protagoniste principal de la saga, le roi Sverrir luimême, mort en 1202, qui semble en avoir dicté au moins la première partie.

Ce personnage est des plus intéressants. Originaire des îles Féroés, il est le fils d’un artisan et devient prêtre. Cependant, sa mère lui aurait avoué, alors qu’il était déjà adulte, qu’il était en réalité le fils naturel d’un défunt roi de Norvège. À la faveur d’une crise dynastique dans le pays, Sverrir trouve des soutiens pour le réclamer sur le trône, mais il doit combattre l’armée du roi Magnús, qui lui-même n’est que petit-fils de roi par sa mère, mais qui jouit de la bénédiction de l’Église. Le récit, dont l’auteur supposé, Karl Jónsson, était abbé d’un monastère dans le nord de l’Islande, est vif et enlevé. Le portrait du roi Sverrir est saisissant et les discours de celui-ci, dont de très nombreux sont rapportés en détail dans le texte, sont une mine de renseignements sur les attitudes, les valeurs et la vision du monde de l’aristocratie nordique dans la seconde moitié du XIIe siècle. Bien que le roi ait la sympathie de l’auteur, celui-ci n’en demeure pas moins conscient de l’ambiguïté de la position de celui-ci, ce qui rend l’histoire de ce roi qui fut peut-être un imposteur d’autant plus passionnante.

Written by Thomas

2009-12-13 at 23:44