SkandiLit

Scandinavian Literature in Translation || Littérature scandinave en traduction

Archive for the ‘poetry’ Category

Juris Kronbergs : Loup borgne

leave a comment »

Loup borgne
Juris Kronbergs
Buchet Chastel, « Poésie »
ISBN 978-2-283-02304-4
Parution canadienne mars 2010

Traduit du suédois par Katarzyna Skansberg

Juris Kronbergs est né en 1946 à Stockholm de parents ayant fui la Lettonie en 1945. De double culture, voire de double identité, il se vit entre deux univers dont il se fait passeur par ses activités de traducteur, d’enseignant, de diplomate. En 1996 il perd l’usage d’un oeil et fait paraître en édition bilingue (letton-suédois) son cycle poétique Loup Borgne, l’un de ses onze recueils de poèmes. Le cycle, bien que nourri des mythes nordiques, s’inscrit dans la modernité contemporaine. Il raconte un nommé Loup qui a perdu un oeil lors d’une course avec la Mort, second personnage du cycle. Cette perte le plonge dans le chaos, l’exile de son univers, de son identité. Pourtant, il prend goût à la vie de cet Autre qu’il devient, dont il est le créateur. Ce récit, métaphore des peurs, des nostalgies, des espoirs de celui que terrifie l’idée de la cécité, a été couronné par l’Union des écrivains lettons et traduit dans plusieurs langues.

Advertisements

Written by Thomas

2010-02-07 at 15:07

Göran Sonnevi: Mozart’s Third Brain

leave a comment »

Mozart’s Third Brain
Göran Sonnevi
Yale University Press
ISBN 978-0-300-14580-9
14 Spetember 2009
USD 25.00

Winner of the 2006 Nordic Council’s Literature Prize, Swedish writer Göran Sonnevi is undoubtedly one of the most important poets working today. In Mozart’s Third Brain, his thirteenth book of verse, he attempts “a commentary on everything” – politics, current events, mathematics, love, ethics, music, philosophy, nature. Through the impeccable skill of award-winning translator Rika Lesser, Sonnevi’s long-form poem comes to life in English with the full force of its loose, fractured, and radiating intensity.

A poetic tour de force that darts about dynamically and imaginatively, Mozart’s Third Brain weaves an elaborate web of associations as the poet tries to integrate his private consciousness with the world around him. Through Lesser’s translation and preface, and an enlightening foreword by Rosanna Warren, readers of English will finally gain access to this masterpiece.

Born in 1939 in Lund, Sweden, Göran Sonnevi is the author of fifteen books of poems and a volume of poetry in translation.

Written by Thomas

2009-12-18 at 22:17

Henrik Ibsen: Peer Gynt

leave a comment »

Peer Gynt
Henrik Ibsen
Oxford University Press
ISBN 978-0-19-955553-6
June 2009
$11.95 in Canada

Peer Gynt was Ibsen’s last work to use poetry as a medium of dramatic expression, and the poetry is brilliantly appropriate to the imaginative swings between Scandinavian oral folk traditions, the Morrocan coast, the Sahara Desert, and the absurdist images of the Cairo madhouse. This translation is taken from the acclaimed Oxford Ibsen.

Written by Thomas

2009-12-17 at 23:56

Aase Berg: With Deer

leave a comment »

With Deer
Aase Berg
Black Ocean
ISBN 978-0-977770-97-7
23 March 2009
$15.95 in Canada

9780977770977

In this, her first single-volume collection to be published in English, Aase Berg works a wicked necromancy in her poems. Filling each page with fluids and viscera she plunges into the palpable, pulsating center of our psyche–pulling up fistfuls of nightmares at once strange and familiar. To read this book is to glimpse the ecstasy you always suspected lay at the heart of every rapturous horror.

With Deer (Hos radjur) was Berg’s first full-length book of poetry, originally published in Sweden in 1996. Since then she has published four more books in her native language, exploring the divine terror throbbing beneath the surface of a naturalistic and barely human world.

“Oh, you have taken it too far, Aase Berg, on this field trip to dismember an apocalyptic body that is self-bomb, culture-bomb; you are scratching at the interior of the bomb that has no exterior. Amusedly, bombastically, terrifyingly you scratch. Johannes Gorannson’s translation is lush and boldly guttural and the two of you have my intestines by a leash.

‘One by one you turned my faces up/toward the sun’s surface/and drank them like deer water’”

–Cathy Wagner

Written by Thomas

2009-05-02 at 16:57

Jón úr Vör : Le village

leave a comment »

Le village
Jón úr Vör
L’Harmattan
ISBN 978-2-296-06782-0
27 novembre 2008
18,95 $ au Canada

9782296067820

Des poèmes qui célèbrent l’île aux volcans et la musicalité de la langue islandaise, héritière de la tradition nordique des sagas.

Ce serait du populisme dans la meilleure acception du terme : Le Village chante inlassablement le petit peuple d’Islande d’autrefois avec ses joies, ses peines et son intime familiarité de tout ce qui est vivant – sans emphase ni déploration ni arrière-pensées politiques ou idéologiques. L’auteur (1917-2000), qui n’a presque écrit que des poèmes, force l’admiration par sa simplicité, le vouloir-vivre qui aura animé toute son existence et cette communion tant avec les grandes forces naturelles qu’avec le prestigieux passé médiéval qui restent la marque de tous les grands écrivains de l’île aux volcans. Jón est un homme libre : s’il s’inscrit dans le grand mouvement de libération poétique qui s’appelle, là-bas, “poètes atomiques”, s’il récuse tout embrigadement communiste après avoir été séduit, un temps, par le marxisme, s’il est possible que le doute ou, à l’inverse, une aveugle confiance en un destin qui demeure la principale divinité de ce petit peuple depuis que nous le connaissons, soient bien sa marque, il reste que ce poète attaché à ces forces occultes qui sondent, à notre insu, nos reins et nos coeurs, nous interpelle de sa voix fraternelle, il est celui qui ne veut pas s’aveugler sur les blandices de la modernité, la rude expérience qu’il garde de la vie lui dicte une oeuvre émouvante et vraie. Il est celui qui sait que “ton village chemine partout avec toi”.

Written by Thomas

2009-01-02 at 14:20

Oscar Levertin : D’or, d’ombre et de pourpre

leave a comment »

D’or, d’ombre et de pourpre
Oscar Levertin
L’Harmattan, « Lettres nordiques »
ISBN 978-2-296-07266-4
8 décembre 2008
18,95 $ au Canada

97822960726641

Oscar Levertin (1862-1906) est certainement le critique littéraire suédois le plus connu de la fin du XIXe siècle. S’il contesta ouvertement, en 1901, l’attribution du premier prix Nobel de Littérature à Sully Prud’homme, il n’en a pas moins été, au cours de sa brève carrière universitaire, le connaisseur le plus avisé de la Littérature française, qu’il se plut souvent à analyser et à commenter. Il fut aussi un excellent chroniqueur, entre autre, des civilisations et des cultures francophones.

Comme poète, son nom reste avant tout attaché à des textes d’inspiration religieuse ou moyenâgeuse, mais aussi à des poèmes beaucoup plus personnels d’inspiration et de facture néoromantiques, tels ceux qui se trouvent dans ce recueil et qui sont, pour la première fois, présentés en traduction française.

Quand il meurt brutalement en 1906, il n’a sans doute exploité qu’une partie de son talent, mais entre d’un coup dans l’univers des écrivains suédois les plus importants.

Written by Thomas

2009-01-02 at 14:10

Trois grands poèmes religieux

leave a comment »

Trois grands poèmes religieux
Belles Lettres, « Classiques du Nord »
ISBN 978-2-251-07112-1
3 juin 2008
53,95 $ au Canada

9782251071121

Inédits en français, ces Trois grands poèmes religieux pleins de bruits et de fureur, sont encore très célèbres en Islande. Bien que d’époques et de facture différentes, ils exaltent tous la Croix du Christ.

Geisli («Un rayon») de Einar Skúlason, sans doute le scalde, c’est-à-dire le poète de cour, le plus productif du XIIe siècle, constitue un vibrant hommage au roi Óláfr Haraldsson de Norvège (1015-1030) dit «saint Olaf» qui acheva de christianiser le pays.

Líknarbraut («Voie de la Grâce») dont l’auteur est demeuré anonyme, s’apparente par son contenu au lyrisme sentimental de la poésie religieuse de veine franciscaine.

Les Passíusálmar («Cantiques de la Passion») du grand pasteur luthérien Hallgrímur Pétursson (1614-1674) exaltent la Passion et la mort sur la Croix de Jésus.

Avec ces trois grands et prestigieux textes religieux, le génie chrétien du Nord marque de sa dimension spécifique toute une tradition poétique européenne.

Written by Thomas

2008-12-29 at 17:29