SkandiLit

Scandinavian Literature in Translation || Littérature scandinave en traduction

Posts Tagged ‘knut faldbakken

Knut Faldbakken : La séduction

leave a comment »

La séduction
Knut Faldbakken
Cambourakis, « Litteratur »
ISBN 978-2-916589-38-1
19 janvier 2010
34,95 $ au Canada

La Séduction s’inspire de l’un des plus fameux récits de Knut Hamsun, Pan, dont il reprend les noms de personnages et une partie des motifs. Glahn – jeune homme à la dérive, sans argent ni attache – croise au hasard des rues un ancien camarade de l’armée. Mack, riche entrepreneur, qui va le prendre sous son aile. Introduit dans le cercle familial, Glahn exerce une sorte de charme à la puissance parfois effrayante, à la manière du héros de Théorème de Pasolini. Père, mère, fille : chacun succombera à la séduction. De l’épreuve de la passion amoureuse, personne ne sortira indemne, pas même Glahn.

Advertisements

Written by Thomas

2009-12-13 at 23:54

Knut Faldbakken : L’athlète

leave a comment »

L’athlète
Knut Faldbakken
Seuil, « Policiers »
ISBN 978-2-02-096442-5
23 mars 2009
34,95 $ au Canada

9782020964425

Le premier volet d’une nouvelle série de trois romans :

Parmi les retraités d’une petite ville norvégienne, un décès suspect survient, suivi de deux autres qui relèvent de meurtres. Rien ne permet d’expliquer ces crimes et l’enquête piétine jusqu’à ce que le commissaire Valmann, comprenne que c’est dans le passé lointain de la Seconde Guerre mondiale qu’il faut rechercher les mobiles. Car la Norvège a tout connu : l’occupation, la collaboration (Quisling), la résistance, l’épuration génératrice de frustrations, de soifs de vengeance pouvant attendre des décennies pour être assouvies. S’ajoute à cela une « chasse au trésor » : le butin convoité par des collectionneurs d’art sans scrupules est une Descente de croix provenant des spoliations de biens juifs, tableau figurant un merveilleux Christ athlétique d’une valeur inestimable et qui a échoué chez une quinquagénaire nymphomane.

Doté d’un humour impitoyable, l’auteur dresse un étonnant portrait de mœurs sur fond d’inceste et de folie. La maison de retraite serait-elle un nœud de vipères ?

Written by Thomas

2009-02-01 at 23:59