SkandiLit

Scandinavian Literature in Translation || Littérature scandinave en traduction

Posts Tagged ‘alain gnaedig

Carsten Jensen : Nous, les noyés

leave a comment »

Nous, les noyés
Carsten Jensen
Libella-Maren Sell, « Littérature étrangère »
ISBN 978-2-35580-017-7
Parution canadienne mai 2010

Traduit du danois par Alain Gnaedig

{présentation de l’éditeur suivra}

Advertisements

Written by Thomas

2010-02-07 at 14:24

Jens Christian Grøndahl : Les mains rouges

leave a comment »

Les mains rouges
Jens Christian Grøndahl
Gallimard, « Du monde entier »
ISBN 978-2-07-078205-5
22 septembre 2009
27,95 $ au Canada

9782070782055

Nous sommes en 1977. Un jeune homme, occupant un job d’étudiant à la Gare Centrale de Copenhague, croise le chemin d’une jeune femme de retour d’Allemagne. Il accepte de l’héberger quelques jours, avant de découvrir qu’elle lui a donné un faux nom – elle s’appelle Sonja, et non pas Randi. Puis, après sa disparition, il trouve un sac plastique rempli de billets de banque.

Quinze ans plus tard, il revoit Sonja dans la rue, la suit, puis prend contact avec elle. Sonja accepte alors de lui raconter son histoire : issue d’un milieu modeste, elle part travailler comme jeune fille au pair à Francfort, en Allemagne. Elle y rencontre Thorwald, qui la fascine et l’introduit dans un groupuscule d’extrême gauche dirigé par une certaine Angela. Bien que dénuée de toute conscience politique, Sonja participe alors à quelques activités du groupe, sans véritablement réaliser ce qu’elle fait… Puis, rentrée au Danemark, elle cherche à oublier, se marie et mène une vie bourgeoise. Mais lorsqu’elle apprend par les journaux que Thorwald et Angela ont été extradés de Syrie et qu’un procès aura lieu en Allemagne, elle ne peut plus éviter la question de sa propre responsabilité, voire de sa culpabilité.

Les mains rouges confirme le grand talent de Jens Christian Grøndahl, passé maître dans l’évocation des existences au carrefour de la grande et de la petite histoire.

Written by Thomas

2009-09-20 at 14:49

Jan Guillou : Le chemin de Jérusalem

leave a comment »

Arn le Templier 1 : Le chemin de Jérusalem
Jan Guillou
Agone éditeur, « Marginales »
ISBN 978-2-7489-0054-5
2 avril 2007
36,95 $ au Canada

In English: The Road to Jerusalem

9782748900545

Magnus fit rassembler les douze hommes de sa garde et la centaine de serfs et de paysans affranchis sur les hauteurs de la cour du château, afin que tous puissent le voir. On maintint difficilement la tête du serf, qui se débattait. Les deux hommes qui le tenaient se retrouvèrent plusieurs fois dans une position dangereuse sous l’épée levée. Magnus finit par abattre son arme et trancha net.

Arn regarda fixement les pieds nus et sales qui s’étaient d’abord débattus dans la neige avant de s’immobiliser. Il pria en silence, les yeux fermés, et demanda à Dieu de lui épargner d’assister à nouveau à un tel spectacle.

Mais Dieu ne lui répondit point, car il était écrit que nul homme du Svealand et du Götaland ne devait voir aussi souvent ces scènes que le petit Arn.

Premier volume d’une trilogie médiévale, Le Chemin de Jérusalem raconte la jeunesse d’Arn Magnusson, né en 1150 et élevé par les Cisterciens. Avant de se faire templier, il est le témoin des rivalités politiques qui agitent le territoire destiné à devenir la Suède.

Ce roman prend à contre-pied la vision traditionnelle d’un Moyen-Âge sombre et barbare pour dévoiler l’extraordinaire dynamisme du laboratoire culturel et politique qu’il a représenté. En filigrane, il érige en modèle les valeurs de tolérance et d’humanisme dont son héros est porteur.

Written by Thomas

2008-12-28 at 12:37

Kjell Ola Dahl: L’homme dans la vitrine

leave a comment »

L’homme dans la vitrine
Kjell Ola Dahl
Gallimard, « Série noire »
ISBN 978-2-07-030557-5
13 février 2007
42,50 $ au Canada

In English: The Man in the Window

9782070305575

Un matin d’hiver, Reidar Folke Jespersen, antiquaire à Oslo, va se poster dans un café non loin de chez lui. Après quelques heures d’attente, il aperçoit son épouse qui va retrouver son amant. Ensuite, Jespersen quitte le café pour se rendre chez ses frères pour un important rendez-vous d’affaires. La réunion se passe mal et les frères se séparent fâchés.

Le lendemain matin, on retrouve le corps sans vie de Jespersen, placé nu dans un fauteuil de la vitrine de son magasin. Le commissaire Gunnarstranda arrive sur les lieux du crime avec l’inspecteur Frank Frølich. Les indices dont ils disposent ne sont pas nombreux : une série de chiffres tracés au feutre sur le cadavre et des objets volés. L’enquête s’annonce d’autant plus difficile que de nombreuses personnes semblent très contentes de la disparition du vieil homme.

Avec L’homme dans la vitrine, Kjell Ola Dahl signe un roman dense et complexe, une histoire d’amour et de vengeance sur laquelle plane l’ombre du passé et des heures les plus sombres de l’histoire norvégienne.

Written by Thomas

2008-12-26 at 21:05

Kjell Ola Dahl : Le quatrième homme

leave a comment »

Le quatrième homme
Kjell Ola Dahl
Gallimard, « Série noire »
ISBN 978-2-07-078309-0
12 janvier 2009
34,95 $ au Canada

In English: The Fourth Man

9782070783090

Au cours d’une anodine descente de police, l’inspecteur Frank Frølich fait la connaissance d’Elisabeth. Témoin malgré elle de l’arrestation d’un petit délinquant, elle tape dans l’œil de l’inspecteur. Obsédé par son souvenir, il se met à la chercher et à la suivre. Finalement, une relation passionnelle naît entre les deux personnes…

Pourtant, rapidement, Frølich s’inquiète du mutisme d’Elisabeth. En l’espionnant, il découvre qu’elle est la sœur d’une figure centrale de la pègre locale et qu’elle entretient des rapports pour le moins intimes avec sa professeur de faculté. Déprimé mais dépendant d’Elisabeth comme d’une drogue, Frølich ferme les yeux…

Mais un matin, il est trop tard : pendant une attaque à main armée perpétrée par le gang de Jonny Faremo, un vigile est tué par balles. Grâce à un témoignage d’Elisabeth, la bande est finalement disculpée. La liaison de Frølich avec la sœur d’un criminel éclate au grand jour et crée un scandale au sein de la police. Même le commissaire Gunnarstranda, son fidèle ami, prend ses distances. Frank est mis à pied. Sombrant progressivement dans une folie teintée de paranoïa, il décide de mener l’enquête afin de faire la lumière sur Elisabeth et de laver son honneur auprès de ses collègues…

Written by Thomas

2008-12-26 at 20:47